Pour déterminer le type d’alimentation le plus adapté pour votre cheval, il est important de chercher à évaluer son activité. En effet, moins il travaille, plus son alimentation sera composé de fourrages. On estime d’ailleurs que les fourrages doivent représenter entre 80 et 100% de l’alimentation des équidés à faible besoin et entre 50 à 60% pour les chevaux de sport et entre 30 et 40% pour les chevaux de course de haut niveau.

Optez pour une bonne qualité de fourrage

Plus connu sous le nom de fourrage, le foin doit être de bonne qualité. A la fois sec et idéalement composé d’espèces végétales variées, il peut largement suffire à nourrir un cheval à l’entretien. Le mieux serait d’ailleurs de le distribuer au sol afin de permettre au cheval de se retrouver dans une position naturelle. Cela permet aussi d’éviter qu’il ne respire trop de poussière.

Parmi les fourrages les plus appréciés, nous avons le foin de luzerne qui est riche en protéines. Cependant, il ne peut pas représenter l’essentiel de son alimentation.

Nous avons aussi l’ensilage d’herbes qui est moins poussiéreux et qui est particulièrement avantageux pour les chevaux ayant des problèmes respiratoires. Il est souvent plus énergétique et son traitement peut entrainer certaines carences en vitamines. De plus, ses apports ne peuvent nullement être comparés à ceux de l’herbe et il faut prendre en compte de sa valeur en matière sèche. En effet, la quantité d’eau dans ce de fourrage varie souvent entre 20 et 60%.

Trouvez le bon équilibre

Donner à manger à votre cheval au quotidien n’est pas de tout repos. Le plus difficile consiste sans doute à trouver le bon équilibre. Pour cela, le paramètre le plus important reste avant tout le nombre de kilogrammes de matière sèche qui est ingéré par jour. Il faut noter que, pour un animal au salon equita lyon, le premier objectif de l’alimentation est de ne plus avoir faim. Chez toutes les espèces, la faim entraine une destruction physique et mentale. Afin de trouver un bon équilibre, nous vous conseillons de donner à votre cheval entre 0.5 et 1 kg par 100 kg de poids vif de concentrés. Pour le foin, il faut compter entre 1.5 et 2kg de foin par jour pour un cheval de 500 kg.

Le plus important : trouver une mangeoire adaptée

Pour bien nourrir votre cheval, l’hygiène de la mangeoire est particulièrement importante. Aujourd’hui, les modèles qui sont équipés de bouchon de vidange permettent de faciliter le nettoyage et la propreté. De plus, une bonne mangeoire pour chevaux ne doit présenter aspérité sur le rebord. Pour les matériaux de conception, il existe de mangeoires en métal acier ou aluminium qui offrent un visuel bien plus attractif tout en facilitant le nettoyage.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :