La débroussailleuse est l’outil incontournable du jardinage. Il existe en de différents modèles pouvant fonctionner à l’électrique ou être thermiques.

À noter que l’usage du deuxième groupe de débroussailleuse thermique est plus avantageux, mais implique l’achat de carburant, en plus d’un entretien régulier de l’appareil. Mais comment le choisir ? Éléments de réponse.

Les différentes sortes de débroussailleuses thermiques

La débroussailleuse portative peut-être thermique et électrique. Si elle est thermique, elle est munie d’un moteur thermique 2 ou 4 temps selon les cas. La largeur de coupe est, ici, de 25 à 40 cm et le moteur a une cylindrée de 40 cm3 environ. Elle est très utilisée pour travailler les surfaces supérieures à 2000m2.

La débroussailleuse tractée est, elle aussi, munie d’un moteur thermique 4 temps. Sa cylindrée va jusqu’à atteindre les 200 cm3 et la largeur de coupe est de 65 cm.

Les accessoires des débroussailleuses thermiques

Pour une débroussailleuse thermique de bonne qualité, il est préférable de choisir le prototype 4 temps qui est plus économiques que le modèle 2 temps. Celles à double guidon sont les plus pratiques et les plus aptes à travailler sur n’importe quel terrain.

Pour une débroussailleuse tractée thermique, il est mieux d’opter pour un appareil qui est doté d’un guidon réglable qui renforce le confort du manipulateur. Ensuite, les roues doivent être crantées et assez grandes pour pouvoir rouler sur un terrain accidenté.

La protection de l’utilisateur est aussi un critère de choix d’une débroussailleuse thermique. Cette dernière doit-être munie d’un système homme mort ainsi que d’un carter de protection large. L’objectif étant d’assurer le confort et la sécurité du travail et de l’utilisateur à la fois.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :