S’il y a bien un objet connecté qui fait polémique, c’est le compteur Linky qu’EDF souhaite installer partout en France. Beaucoup de personnes s’inquiètent de cette innovation. Elle produirait des ondes nocives pour la santé ou permettrait au distributeur d’électricité de surveiller toutes les consommations des usagers (votre chauffage à Besançon, vos durées de visionnage de la télévision, etc.). Qu’en est-il vraiment ? Comment cette installation, jugée anodine à son lancement, a pu susciter autant de rejet ?

C’est quoi Linky ?

Linky est un petit boitier connecté qui viendra prendre place sur votre compteur électrique actuel. Il doit permettre à chaque client d’avoir une facturation plus juste, de pouvoir faire des démarches plus facilement et de ne plus à devoir accueillir un agent d’EDF qui se chargeait de relever le compteur.

L’installation de cette innovation est réalisée pour Enedis qui est le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité. L’opération prend en général moins de 30 minutes, ne coûte rien et n’oblige pas l’occupant d’un logement à être présent si le compteur est accessible. Retrouvez toutes ces informations sur le site officiel d’EDF.

Qu’est-ce qui fait polémique ?

La grande majorité de la polémique vient du fait que l’installation de Linky est obligatoire. Les particuliers s’inquiètent des conséquences sur la santé et sur la vie privée de ce boitier et se voient obliger d’accueillir l’installateur. Certains pensent que cette opération est interdite et relève de la violation de domicile. Mais il n’en est rien. Le distributeur est dans son droit d’installer ce nouveau compteur, et vous risquez la justice si vous refusez cette opération. Néanmoins, et paradoxalement, un agent Enedis n’a pas le droit d’entrer dans votre propriété sans votre autorisation.

En revanche, ce qui est avancé par EDF et qui est faux, est le prix de l’installation de Linky. Celui-ci n’est pas de 0 euro. En effet, les consommateurs payent chaque année le TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) qui est utilisé en partie pour financer le boitier Linky.

Il faut donc faire attention avec cette polémique. Certains croient à tour qu’ils sont dans leur droit de refuser l’installation de Linky, mais la société EDF n’est pas non plus totalement transparente.

 

 

 

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :