Un mur végétal ou un cadre végétal est une décoration exceptionnelle que tout le monde peut installer dans son chez soit. Les cadres végétaux existent en différentes formes, tailles et différents designs : on retrouve des fleurs ou une multitude de plantes vertes et colorés sur un cadre végétal.

Le mur est encore plus impressionnant : véritable écosystème autonome, le mur végétal recouvre une partie ou l’intégralité d’un mur d’une pièce. En général, ce type d’installation est plutôt onéreux, alors voici des astuces pour réaliser votre propre mur végétal chez vous !

Pourquoi installer un mur végétal chez soit ?

Un mur végétal est quelque chose de très contemplatif : comme un aquarium géant, un mur végétal fascine et aspire à la sérénité, le naturel et l’élégance.

On le voit fleurir, pousser, se bouturer dans tous les sens pour donner un tableau aux uniques mélanges de couleurs et de variétés de plantes. En revanche, ce n’est pas chose facile d’installer un tel œuvre d’art chez soit.

Il faudra faire preuve de patience, et consacrer beaucoup de temps à votre mur végétal avant qu’il puisse avoir réellement sa place chez vous et avoir un minimum de connaissances requises pour cela.

Comment créer un mur végétal ?

Avant de vous lancer dans la réalisation de votre mur végétal, il faudra tout d’abord passer par plusieurs étapes.

Faire un point sur son environnement

Dans un premier temps, posez-vous les questions suivantes : quel sera l’emplacement exact de votre mur végétal ? Est-ce que vous disposez d’un point d’eau ou une évacuation d’eau à proximité de votre mur ?

Votre mur sera-t-il exposé à de la lumière ou en revanche pas vraiment ? Il faudra que tous ces critères soient remplis avant de vous lancer dans son installation.

Réaliser les plans de votre mur

Il faudra dans un second temps, réaliser des plans de votre mur. Un plan d’exécution est primordial afin que votre mur végétal tienne en place et puisse s’hydrater et évacuer correctement.

Il faudra placer l’arrivée et l’évacuation de l’eau sur votre plan, ainsi que la répartition de vos plantes, placer des profils d’étanchéités de part et d’autre du mur, placer un bac de récupération d’eau au pied du mur et placer également un système de pompage ou de programmateur pour le mur.

Une fois tous ces critères rassemblés et les plans élaborés, vous pouvez passer à l’achat des matériaux divers et aux travaux.

L’installation de votre mur végétal

L’ossature de votre mur végétal devra être choisie en fonction de la nature du mur et de la hauteur de ce dernier. Vous pouvez choisir une ossature métallique, la moins chère, mais la plus lourde, mais également une ossature en aluminium qui est plus légère ainsi qu’une ossature en bois.

Fixez votre ossature sur votre mur avec les bonnes fixations : est-il en brique, creux, plein ou en plâtre ? Votre bac de récupération devra soit être en inox ou soit en acier. Ensuite, il conviendra de poser une plaque sur votre ossature, qui est entièrement étanche : choisissez un PVC de matière non-dégradable.

Par-dessus cette plaque, viendront se poser des nappes nommées nappes hydrophiles. Il convient de mettre trois couches. La pompe sera reliée du bac jusqu’au haut du mur végétal afin de pouvoir diffuser l’eau sur tout le long du mur. Vos plantes seront plantées dans les poches prévues dans les nappes.

Plantez-les en fonction de votre imagination, vos envies et vos goûts. Mélangez les couleurs et les espèces, faites vous plaisir !

Sachez qu’en bas du mur, il y aura beaucoup plus d’humidité et moins de lumière : plantez des espèces qui peuvent survivre dans les différents niveaux respectueux. Il n’y a plus qu’à lancer votre système est laisser vos plantes grandir et se mélanger entre-elles : résultat époustouflant garantis !

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :