De plus en plus d’entreprises se retrouvent dans des situations difficiles pour cause d’impayé. Il suffit en effet qu’un client ne soit pas en mesure d’honorer le règlement de sa commande pour que toute une activité soit mise en péril. Un système d’infos sur les sociétés performant permettrait pourtant d’éviter ces problèmes à bon nombre de dirigeants.

Alors, comment les professionnels peuvent-ils faire face à cette tendance ? Quelles sont les solutions qui s’offrent à eux ?

Le problème posé par les impayés

D’année en année, de plus en plus d’entreprises sont confrontées à des problèmes de solvabilité émanant de leurs partenaires commerciaux. La grande majorité des entrepreneurs estime que ce risque est l’un des plus dangereux pour leur activité. Un impayé peut en effet impacter durablement le développement d’un projet, voire faire peser sur lui des dangers plus graves encore.

C’est pourquoi disposer d’infos sur les sociétés fiables permet à un dirigeant de savoir en quel fournisseur et en quel client il peut avoir confiance. Etre au fait en temps réel des difficultés ou de la bonne santé d’un partenaire est un enjeu de taille pour la survie et la prospérité d’une entreprise. Cela lui permet d’être plus strict au moment d’accorder ou non des délais de paiement à ses clients, ou mieux réfléchir avant d’accorder un acompte à un fournisseur en situation de fragilité.

Les solutions classiques peuvent-elles suffire ?

Difficile de se contenter des infos sur les sociétés concernant leur capacité de recouvrement. Certes, connaître l’attitude d’une enseigne par rapport à l’impayé, le temps qu’elle met habituellement à honorer ses factures ou si elle en est tout simplement capable permet à un dirigeant de se faire une idée approximative de sa fiabilité. Challenges expose sept profils d’activités sujettes à impayé.

Toutefois, un entrepreneur ne connaît pas toujours le contexte économique et social dans lequel évoluent ses partenaires. Un problème qui rend également insuffisante la connaissance des données bilancielles d’un client ou d’un fournisseur, puisqu’elles ne rendent pas compte de la conjoncture. Les bilans ne représentent qu’un angle de vue éphémère, figé et limité.

De plus, il est toujours nécessaire de demander des informations complémentaires aux dirigeants partenaires. De mauvais résultats peuvent être la conséquence d’une passe difficile mais brève, et à l’inverse de bons chiffres peuvent s’inscrire dans une dynamique durable là où l’on pourrait penser à des circonstances favorables.

Ces infos sur les sociétés, si elles permettent de se faire une idée approximative de la situation traversée par une activité, sont loin d’être parfaites.

Les retards de paiement et l’impayé en lui-même sont donc difficiles à prévoir sans les bons outils. D’autant plus qu’en France, la loi Macron autorise certaines activités à ne plus rendre publiques leurs données bilancielles. Il faut pour cela qu’elles remplissent au moins deux des critères suivants :

  • Un bilan inférieur à 4 millions d’euros
  • Un chiffre d’affaires n’excédant pas les 8 millions d’euros
  • Moins de 50 salariés

Un manque de transparence des marchés qui, au long terme, peut peser lourd sur le bilan d’une activité. C’est pour cette raison que certaines enseignes se sont spécialisées dans le conseil aux entreprises.

Les infos sur les sociétés en question : comment faire face ?

Vous pouvez bien sûr régler vos soucis d’impayé par vous-même, comme expliqué sur l’Express, cependant des solutions de prévention existent. Certaines agences spécialisées proposent des outils adaptés, dédiés à la recherche de partenaires fiables.

Ces outils permettent par exemple de déterminer quels sont les prospects et les fournisseurs les plus adaptés à l’activité ciblée. Ils sont aussi en mesure de déterminer quelles sont les enseignes dont la solvabilité est la plus fiable, en indiquant le degré de risque auquel un entrepreneur s’expose s’il choisit de traiter avec tel partenaire.

A cela s’ajoutent d’autres infos sur les sociétés, telles que des renseignements sur les comportements de paiement. Il est toujours plus sécurisant d’entrer en relation commerciale avec une entreprise dont le dirigeant paie souvent dans les temps et dont les éventuels retards de paiement sont brefs. A l’inverse, on évitera les enseignes ayant du mal à honorer leurs factures dans les temps.

Enfin, les bons outils permettent d’en apprendre davantage sur la situation financière d’une compagnie et sur le contenu de ses annonces légales. Un dirigeant peut donc voir en temps réel si son fournisseur est en situation de redressement judiciaire ou de dépôt de bilan. Il est aussi capable garder un œil sur  l’état d’endettement d’un client, afin de surveiller sa santé financière.

En saisissant les bonnes infos sur ces sociétés, il est en mesure d’accorder des délais de paiement ou de fournir des acomptes en ayant une bonne idée du degré de fiabilité et de solidité de ses partenaires, évitant ainsi les mauvaises surprises.

Pourquoi de bonnes infos sur les sociétés sont essentielles au développement d’une entreprise ?
5 (100%) 1 vote

Ne manquez pas nos autres contenus :