Certains croient que spiritualité et religion ne sont que bondieuseries d’un autre âge. Ils ont bien tord ! Dieu et ses saints ont franchi haut la main l’épreuve du numérique, et à défaut de tube cathodique les écrans d’aujourd’hui disposent de tout ce qu’il faut pour devenir un vrai cathogeek !

Adieu images d’Épinal !

Délicieusement kitch, les images d’Épinal ont bercé la jeunesse du début du XXème siècle. Quand on était sage à l’école, on avait une image. A l’église, ces images pastel, transposées en statues de plâtre aux couleurs non moins moins kitch, véhiculaient d’étranges messages venus d’on ne sait trop où. De la Vierge clignotante au St Georges terrassant son dragon, pour être très franc on ne savait plus trop quel était le message en fait. Engoncé dans un verni patiné par les siècles,  toute cette imagerie n’a plus grand chose à voir, ou même à dire à notre monde actuel. Internet, réseaux sociaux, transports, plus rien dans notre vie actuelle n’a le moindre lien avec cette imagerie passée. Progressivement d’ailleurs les églises ont abandonné ces vieux média qui ne disent plus rien (au delà de leur possible attrait artistique) au profit de support plus modernes et accessibles.

Le multimédia au service de la foi

Dans notre monde ultra financiarisé et matérialiste, la recherche spirituelle ou le savoir religieux n’a rien de ringard, au contraire. D’ailleurs on assiste de manière assez surprenante au développement de nouvelles formes religieuses, de type « énergético-vibratoire ». Le top de la tendance, c’est désormais la « spiritualité quantique » ! Rien que ça…

Alors revenons un peu sur la terre des vivants et revenons à la raison. Le catéchisme aujourd’hui ce n’est plus des manuels ésotériques énumérant les péchés petits et grands. Ce n’est plus les « vous me ferez 3 avé 2 pater » (enfin si il parait que ca existe encore ca…). Non.

Aujourd’hui pour se cultiver, développer ses connaissances religieuses ou simplement faire un peu de spirituel, c’est moderne. Les supports sont audiovisuels, les manuels de catéchèse sont numériques, et la culture chrétienne se décline en DVD. Internet n’est pas en reste, et, malgré son petit coté vintage, même le Vatican dispose de son site web ! Avouons-le, ce n’est pas un chef d’oeuvre et ils ont manifestement oublié de passer par la case « agence de com et de SEO », mais il a le mérite d’exister.

Le cathé 2.0

Autre point de cette mise à jour majeure de l’instruction religieuse, particulièrement notable, c’est l’étonnante modernité du discours. Les nouveaux manuels mettent en scène des personnages sympathiques, et abordent de vraie questions de vie. Pas de dogme tout fait ou de « prêt à croire » packagé, nous sommes aujourd’hui dans une approche réellement pragmatique de la religion, expurgée de son verni angélique et un peu kitch du XIXème siècle. Donc rassurez vous, la terre n’est plus plate depuis longtemps, les dinosaures ont bien existé, et il faut bien reconnaitre l’effort réel de certaines églises, notamment Catholique, pour réactualiser la forme de son discours, le rendre accessible et compréhensible. Le numérique est arrivé au bon moment, et plus de faux prétexte possible : on a désormais tout ce qu’il faut pour être un bon cathogeek !

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :